Conventions »

ANGOULÊME EN 1764

Le graphe présente les relations sociales des 2411 individus présents dans les registres paroissiaux des paroisses centrales  d'Angoulême en 1764.

 

 

Télécharger les données  

PDF»

Nœuds »

Arêtes »

 

Le graphe offre une représentation visuelle de trois types élémentaires de rapports : familiaux,  de parrainage, et de présence à un événement de la vie (baptême, mariage, et décès). Les connexions familiales se voient attribuer la pondération la plus importante et rapprochent par conséquent le plus fortement les nœuds ainsi connectés. Les relations parrain/marraine – filleul(e) ont une pondération intermédiaire. Enfin, les relations de signature (ou de présence) sont le moins fortement pondérées. Les pondérations peuvent facilement être vues dans le .pdf téléchargeable ou dans les ensembles de données. Pour plus d'information, consulter nos « conventions », ou télécharger le jeu de données, accessible en bas à droite du graphe.

La couleur des individus est déterminée par la paroisse centrale qu'ils habitaient à l'époque. Les individus dont la paroisse est inconnue sont représentés en gris, tandis que les individus originaires d'une paroisse non-centrale d'Angoulême sont colorés d'un pastel très léger. Les étrangers à la ville sont en noir. Les paroisses centrales sont Notre Dame de Beaulieu, Notre Dame de la Peyne, Hotel-Dieu, Saint André, Saint Antonin, Petit Saint Cybard, Saint Jean, Saint Paul, et Saint Martial. Les paroisses non-centrales sont Saint Ausone, Saint Martin, Saint Yriex, et Saint Jacques de l'Houmeau. Ce graphe fait nettement apparaître l'existence de grappes de paroisses. Par exemple, Notre Dame de Beaulieu, en rouge, et Saint Jean, en jaune foncé, sont regroupées, alors que les deux plus grosses paroisses, Saint André et Saint Martial (en bleu et en vert) s'étendent sur toute la carte. En plus de mettre en évidence ces tendances, cette carte peut être utilisée comme une référence. Entrer un nom dans la zone de recherche permet de le localiser sur la carte. Un fichier .pdf détaillé est aussi téléchargeable, en dessous du graphe. Dans celui-ci, vous trouverez les types de connexions reliant les individus. Les liens les plus forts indiquent une relation familiale (parents, enfants, frères et sœurs, époux). Ceux de largeur intermédiaire correspondent aux parrains/marraines, et les traits fins aux signataires ou témoins.

La taille d'un nœud est fonction de son niveau de connexion, c'est-à-dire du nombre de connexions qu'il entretient. Le calibrage s'est fait de manière à ce que le plus gros nœud (18 connexions) soit d'une taille trois fois supérieure à celle du plus petit (0 connexions).